« Le risque d’attraper la COVID-19 dans les centres d’entraînement est 500 fois inférieur à la moyenne d’autres lieux publics* »

C’est ce que relève plusieurs études dont la plus récente*, menée par l’IHRSA (International Health, Raquette & Sport Association) et MXM dans 2873 clubs sportifs et centre de fitness aux États-Unis. L’étude, qui s’est échelonnée sur 3 mois compile 49,4 millions de séances d’entraînement dans les différents centres, a dénombré seulement 0.0023 % de cas positifs testés au COVID-19, soit 500 moins que la moyenne nationale !

Certes, les mesures sanitaires que l’on connait maintenant très bien comme le lavage des mains, le port du masque et la distanciation physique doivent être respectées et sont impératives pour diminuer la propagation du virus. Mais qu’en est-il en termes de prévention via l’adoption de saines habitudes de vie ?

Le scientifique David C Nieman, professeur au département de biologie de Appalachian University et directeur du Human Performance Laboratory en Caroline du Nord, est un pionnier dans le domaine de la recherche sur l’immunologie, de l’exercice et de la nutrition. Dr. Nieman a entre autres contribué à établir que l’exercice régulier réduit les taux d’infection des voies respiratoires supérieures tout en améliorant l’immunosurveillance. Selon lui, l’exercice est aussi important que la distanciation, le lavage des mains et le port du masque. Il permet d’augmenter la capacité immunologique en augmentant le flux sanguin et la mobilisation des globules blancs. De plus, l’exercice physique pratiqué régulièrement vous protège contre l’obésité tout en réduisant le risque de diabète de type 2, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires, trois des principaux facteurs de comorbidité de la COVID-19.

Les résultats de cette recherche médicale « soutiennent fortement » la possibilité que l’exercice physique puisse prévenir ou au moins réduire la gravité du SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe), qui affecte entre 3% et 17% de tous les patients atteints de la COVID -19. Sur la base des informations disponibles, les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies estiment que 20% à 42% des patients hospitalisés pour la COVID-19 développeront le SDRA. La fourchette des patients admis aux soins intensifs est estimée entre 67% et 85%.

Il existe plusieurs façons concrètes pour renforcer vos défenses immunitaires. Une saine alimentation, un sommeil récupérateur et bien sûr l’activité physique en sont quelques unes. Chaque être humain est unique, c’est pourquoi il est important de trouver solutions adaptées à votre réalité.

Communiquez avec nos consultants spécialistes pour en discuter.

 

Source :
Fitness.Fr
Sciencedirect.com
news.virginia.edu
ncrc.appstate.edu

 

Pour lire plus d’articles pour votre santé et pour avoir de saines habitudes de vie d’Actiforme