Depuis quelques semaines, avec la pandémie, nous sommes confinés à la maison, seul ou avec notre famille, nos colocataires. Ce n’est pas toujours facile, surtout lorsque nous sommes habitués d’être dans un mode de vie plus actif, ‘’sur le go’’ tous les jours, à avoir notre routine.

Du jour au lendemain, nous sommes forcés à ralentir, à rester à la maison et à prendre du temps pour soi. Pour certains, cette pandémie peut être vu comme des vacances, du temps pour relaxer, pour faire le ménage, pour créer les projets que nous mettons de côté depuis quelques temps, pour s’éduquer et apprendre sur divers sujets qui nous intéressent. De simplement prendre le temps de se recentrer sur soi-même et s’écouter.

Tandis que pour d’autres, sortir de leur routine, de leur zone de confort, peut engendrer du stress et de l’anxiété. Les nouvelles quotidiennes angoissent aussi plusieurs personnes, puisque la majorité ne savent pas quand ils vont retourner travailler, ne veulent pas attraper le virus, espèrent revoir leur famille et amis bientôt, tous ces changements drastiques apportent du stress au quotidien.

C’est pourquoi, dans des temps comme ceux-ci, il est important d’apprendre à bien gérer et reconnaître les facteurs de stress pour réduire la surcharge mentale et psychologique. Autant il est important de continuer d’entraîner son corps physique, il est aussi important d’entraîner son esprit pour pouvoir se recentrer sur soi-même et sur le moment présent. Angoisser sur ce qui va se passer dans un mois, dans une semaine, et même demain matin, va simplement augmenter votre niveau de stress dans votre corps, ce qui peut être néfaste à long terme.

Le stress est déclenché lorsque nous percevons quelque chose de stressant. La sécrétion des hormones de stress, l’adrénaline et le cortisol, se fait pour maintenir un niveau élevé d’énergie nous permettant de répondre à la situation. Toutefois, notre cerveau ne peut savoir si nous stressons pour s’enfuir ou si nous allons faire une présentation orale. Dans les deux cas, la sécrétion d’hormones de stress se fait de la même façon. Ceci dit, si le niveau de stress reste toujours élevé et que nous ne gérons pas les situations qui se présentent, c’est à ce moment que nous pouvons percevoir des signes et des symptômes d’un stress chronique.

Une personne qui stress constamment peut devenir plus irritable, nerveuse, plus émotionnelle, peut avoir des problèmes respiratoires et digestifs, des douleurs musculaires, et peut même affaiblir son système immunitaire à long terme. C’est pourquoi il est important de savoir pourquoi vous stressez, qu’est-ce qui cause le stress afin de graduellement diminuer son intensité et bien gérer la situation. (Référence : https://www.stresshumain.ca/le-stress/quest-ce-que-le-stress/biologie-du-stress/)

Le stress peut être perçu différemment selon chaque personne et la situation. Afin d’apprendre à gérer son stress, il faut d’abord apprendre à reconnaître les signes du stress que nous vivons (fréquence cardiaque augmentée, sueurs froides, dépressif…). Ensuite, il faut trouver l’origine du stresseur. Est-il physique (tensions musculaires, maladies chroniques…) ou psychologique (un événement qui est arrivé, une lecture…)? Pour finir, lorsque le stress est trouvé, il est possible de le décortiquer en quatre. Le stress peut être caractérisé soit par le manque de contrôle, lorsque vous ressentez que vous ne pouvez pas contrôler la situation; soit lorsqu’une situation est imprévisible ou nouvelle, lorsque quelque chose d’inattendu ou d’inhabituel se produit; et finalement lorsque la situation menace légo. (Référence : https://www.stresshumain.ca/covid-19-deconstruire-stress/) Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il est impossible d’éliminer le stress complètement de notre vie, nous devons plutôt trouver une façon d’apprendre à gérer et à vivre avec le stress pour réduire son intensité.

Ceci étant dit, lorsque vous disséquez votre stress, vous pouvez comprendre d’où il vient et ce qu’il fait à votre corps. Lorsque vous l’analysez, vous pouvez donc comprendre sa présence et prendre conscience des réactions de votre corps. En connaissant l’origine du stress, il est possible de prendre conscience de ce que vous pouvez contrôler, comment vous pouvez rendre la situation plus prévisible, se familiariser avec celle-ci et comment la situation peut vous satisfaire sans trop affecter votre égo. Dans une situation comme nous vivons actuellement, il est important de remarquer ce que nous pouvons contrôler et gérer pour graduellement réduire notre niveau de stress.

Il y a d’autres façons pour réduire votre niveau de stress et vous recentrez dans le moment présent. En voici quelques-uns :

  1. Participer à une activité physique que VOUS aimez. Par exemple, il y a une variété de cours qu’Actiforme offre chaque semaine sur la page Facebook : tabata, circuit, pilates, zumba et yoga. Vous pouvez aller prendre une marche à l’extérieur pour vous connecter avec vous-même et la nature. Toutefois, il est toujours important de respecter ses capacités physiques et ne pas aller dans l’extrême.
  2. Méditer. Un petit 5 minutes par jour de méditation peuvent vous aider à réduire votre niveau d’anxiété et vous amener à être plus présent dans le moment. Il y a des applications très simples, comme Petit Bamboo si vous êtes débutant. La méditation est l’entraînement de son esprit, aussi important qu’entraîner son corps !
  3. Prendre le temps de faire des respirations profondes, pour calmer votre esprit et diminuer vos pulsations cardiaques en période de stress. Il y a plusieurs méthodes comme la cohérence cardiaque, la respiration 4-4-8, ou la respiration alternée. Vous pouvez les effectuer avant de vous coucher le soir ou lorsqu’une situation stressante se présente.
  4. Écrire. Écrire ce qui vous stress, comment vous pouvez le gérer; écrire ce qui vous passe par la tête, vos émotions du moment afin de vous permettre de vous exprimer.
  5. Prendre du recul. Lorsque vous sentez que les émotions montent et que vous perdez contrôle, sortez de la pièce et regardez la situation d’un autre angle. Demandez-vous pourquoi vous agissez de telle façon, qu’est-ce qui apporte cette réaction ou ce stress. Prenez conscience de vos actions et de vos émotions avant d’en faire une montagne.
  6. Lire un livre ou un magasine qui vous inspire, qui vous rend heureux.
  7. Être créatif. Bricoler, colorier, créer vos propres projets, sans se soucier de rien.
  8. Appelez vos amis, votre famille, vos collègues. Faites des soirées 5 à 7 ou jouez à des jeux par Facetime. Il n’y a rien de mal à être seule, mais parfois parler à d’autres personnes cela fait du bien au moral.
  9. Écoutez votre corps. S’il vous demande de relaxer, de dormir, faites-le. Ce n’est pas grave si votre lavage n’est pas fait ou si la maison est sale. Dans des moments comme ceux-ci, il est important d’écouter son corps et d’accepter comment il se sent. Plus vous respectez vos limites, moins vous allez vous en faire.

Prenez soin de vous, et prenez conscience du moment présent.

Actiforme - équipe - vanessa mcalpine
Vanessa Mc Alpine Kinésiologue, consultante chez Actiforme.